Ano Sýros

Appréciation: On ne peut pas imaginer un séjour sur l' île de Sýros sans une visite d' une demi-journée ou au moins de quelques heures à la ville d' Ano Sýros. Cette ancienne capitale de l' île est située admirablement et il est très agréable de parcourir les étroites ruelles, surtout tard dans l' après-midi en admirant le coucher du soleil. Si par contre vous voulez visiter les églises en cours de chemin, il vaut mieux choisir un dimanche matin pour la visite. Cette courte promenade vaut ***.

Durée: La montée vers l' église d' Agios Geórgios (San Tzórtzis, 198 m), située tout en haut, prend environ une demi-heure (TEP) - mais une visite approfondie demande bien sûr une demi-journée.

Description de l' itinéraire: Nous partons du quai, dans le centre d' Ermoúpoli, près du monument à la mémoire des résistants de la seconde guerre mondiale, situé entre deux palmiers. En face, la rue El. Venizélou mène tout droit vers la Platía Miaoúli - nous pouvons d' ailleurs déjà voir de loin le dimarchío (hôtel de ville) néoclassique. Chemin faisant, nous croisons la Odós Papadáki, qui compte quelques maisons néoclassiques très belles

Les belles maisons de la Odós Papadáki.

Nous arrivons après quelques minutes sur l' élégante place Miaoúli, dallée de marbre, avec ses nombreuses terrasses. Nous pouvons y admirer l' impressionnant hôtel de ville ainsi que la statue d' Andréas Miaoúlis, Návarchos (= amiral). Ce Grec très célèbre (1768 - 1835) était le chef de la marine et jouait un rôle important dans la guerre de libération grecque.
Du côté sud de la place, nous pouvons encore voir quelques très belles maisons, avec une longue arcade.

La Platía Miaoúli.

Nous prenons l' escalier à gauche de l' hôtel de ville (Odós Benáki) – devant nous, l' église orthodoxe de l' Anástasis domine la ville. Au bout de cet impressionnant et large escalier, nous allons à gauche pour quelques moments, puis nous montons un deuxième escalier sur notre droite. Au moment où nous croisons un autre escalier qui vient de la gauche, nous continuons de monter à droite (il y a une statuette rouge au sommet de la maison qui fait l' angle).
Nous montons les 103 marches de cet escalier magnifique et tout en haut, nous allons à gauche dans la belle et tranquille Odós Konstantinopoúlou. Un peu plus loin, nous prenons le premier escalier sur notre droite. En haut, nous débouchons sur une route asphaltée (Odós Andréa Kárga), que nous suivons tout droit pendant quelques centaines de mètres - devant nous, nous pouvons déjà voir Ano Sýros. Arrivés à une bifurcation, nous tenons à gauche (panneau routier) et peu après, nous traversons la route périphérique.
Nous traversons le vieux pont dallé en face, puis nous montons le large escalier. Après 69 marches, nous allons à gauche sur un étroit chemin cimenté, mais immédiatement, nous prenons sur notre droite l' escalier un plus moderne - la vue panoramique sur le port est vraiment très belle.

Après encore 165 marches, nous arrivons au sommet de l' escalier, où nous prenons une ruelle à droite. Cette rue monte encore doucement, mais elle débouche sur de nombreuses marches, qui nous font arriver au pied de la tour de pierre élégante, la tour d' Agios Nikólaos.

La tour élégante d' Agios Nikólaos.

Sur le square devant l' église, on peut s' asseoir et jouir de la vue magnifique - il est très agréable de s' attarder ici pour le coucher de soleil.

Vue panoramique sur Ano Sýros.

Dans le coin de la terrasse, à droite de la table de pierre, nous pouvons monter quelques marches en béton et prendre ensuite à droite pour monter un escalier qui serpente en haut. La vue devient encore plus impressionnante, puis nous arrivons au pied du monastère, qui est peint en ocre. La devise "Ut unum sint" des Clarisses Capucines est clairement visible sur la façade.

Le bâtiment du monastère à Ano Sýros.

Nous nous promenons à gauche et nous contournons ainsi le grand complexe, puis nous montons encore un peu pour arriver près de l' église catholique typiquement baroque de San Tzórtzis (Agios Geórgios). Souvent, le vent hurle autour de ce sommet très élevé.

Pendant la promenade dans les ruelles étroites d' Ano Sýros.

Pendant notre descente, nous pouvons flâner dans les étroites ruelles pittoresques d' Ano Sýros. Nous pouvons nous laisser guider par les panneaux bleus "Syrianoon kafepotio", qui nous font passer à côté de quelques coins vraiment très beaux. Une de ces rues étroites porte le nom du poète Seféris; nous passons aussi à côté du dimarchío modeste et de quelques tavernes. .
Il est probable que vous arriviez ainsi près du sommet du large escalier - à droite, il y a un panneau indiquant la direction de la taverne  "I Théa", un endroit qui jouit en effet d' une vue merveilleuse, comme l' indique son nom.

Le panneau près du début du large escalier.

Pour retourner vers Ermoúpolis, nous descendons le grand escalier. En bas, nous traversons la route et nous continuons de descendre sur la route asphaltée. Nous pouvons tout simplement aller toujours tout droit, tout en suivant l' agréable Odós Omírou; cette route nous fait passer à côté de la Mitrópoli Metamorfóseoos Sotíros, une grande église située sur un beau parvis tout verdoyant.
En bas de la Odós Omírou, nous nous engageons dans la rue commerçante à gauche; puis, nous allons à droite et de là nous pouvons déjà voir le bord de l' eau...

 


Pour une version
du texte en une colonne
vous pouvez cliquer ici.