Falatádos - Xóbourgo - Tripótamos - Chóra

Appréciation: Cette promenade assez courte vous offre la possibilité de monter au sommet de Xóbourgo; après, elle mène à Chóra en suivant le chemin le plus court. Si vous préférez la route pus longue par les villages de Koumáros, de Loutrá et de  Kámbos, nous vous renvoyons à la promenade Falatádos - Xóbourgo - Koumáros - Loutrá - Kambós - Chóra. Cette promenade mérite **.

Durée: Le trajet de Falatádos vers Xóbourgo ne prend que 30 minutes; si vous voulez monter vers le sommet de Xóbourgo, il vous faudra quelque 20 minutes pour l' aller et le retour. La promenade vers Chóra prendra 1h20 (20 minutes jusqu' à Tripótamos, 20 minutes jusqu' à Agia Xéni et enfin 40 minutes pour arriver à Chóra). Le total en temps effectif est donc de 2h10 – compte tenu de la visite de Xóbourgo et de quelques pauses, cette promenade durera facilement quelque 4 heures. Si vous ne logez pas à Falatádos, le taxi de Chóra à Falatádos vous coûtera 9 € (mai 2005).

Description de l' itinéraire: Dans le village de Falatádos le taxi vous laissera sans doute descendre aux bord de la grande route; de toute façon, il faut monter la pente (avec des marches au milieu) en direction de la grande église. Vous passez ainsi à côté de l' école, du monument aux morts et du café "To Katooi". Vous arrivez sur la platía Megalochóri, en bas de l' église aux deux tours.

La grande église de Falatádos.

La rue à droite mène en direction de la promenade vers Mirsíni et Liváda, et sur votre droite vous pouvez aussi voir la belle taverne "En Falatádoo". 
Nous allons cependant à gauche, et un peu plus loin dans le village nous allons encore à gauche pour quelques moments; immédiatement après, nous allons à droite. Un peu plus tard, nous tenons encore à droite et ainsi, nous arrivons près de l' église à peu près identique du hameau de Kathlikádos, où nous débouchons sur la route asphaltée.

Un peu plus loin, nous atteignons un virage: à droite, près du coin d' un mur, nous voyons le départ du sentier qui mène directement à Voláx – nous reviendrons à cet endroit en fin d' après-midi. 
Pour le moment, nous continuons tout droit, tout en suivant un chemin de gravier; nous suivons cette route assez monotone pendant quelque 15 minutes - la vue vers la hauteur de Xóbourgo devient de plus en plus nette.



En route depuis Falatádos, avec la vue sur Xóbourgo.

Quelque 21 minutes après notre départ de Falatádos nous débouchons encore sur la route asphaltée; nous continuons sur les marches en face et nous nous trouvons maintenant sur un sentier envahi par la végétation. Après 6 minutes nous arrivons près d' une étable à toit plat. Nous ouvrons une barrière métallique et nous atteignons un carrefour: le sentier de droite conduit au village de Koumáros (panneau en bois) – si vous préférez de retourner à Chóra par la route beaucoup plus longue par Koumáros et Kámbos, vous pouvez ici prendre à droite.  

Pour le chemin plus court vers Chóra et la visite de Xóbourgo nous devons continuer tout droit sur une pente en béton. Vous suivez la route bétonnée qui monte en lacets pendant environ 5 minutes et vous arrivez ainsi près du grand monastère du Sacré Coeur (Ieras Kardías). Vous vous promenez un peu vers la gauche, ensuite vous allez à droite le long du mur extérieur du monastère, en direction de la hauteur de Xóbourgo.

Peu après, vous verrez le panneau qui indique vers la droite la direction du Kástro – vous vous trouvez à présent à une hauteur de 440 mètres.

Pour le moment, vous laissez le sentier de gauche (avec le grand panneau vers "Xóbourgo Ancient Town"); plus tard, après votre visite au kástro, vous devrez prendre ce sentier pour retourner à Chóra.

D' abord, nous montons la colline et déjà après 3 minutes nous atteignons quelques restes; après 8 minutes, nous parvenons jusqu' aux ruines du kástro vénitien. On y a trouvé également les restes de bâtiments beaucoup plus anciens, entre autres de l' ancienne ville de Tínos, fondé vers 1000 av. J.-C. Pendant les excavations, on a aussi trouvé des figurines géométriques et archaïques.

Vue vers le sommet de Xóbourgo.

Le sentier continue de monter, avec des escaliers, jusque près de la croix, érigée en 1931, et des antennes qui couronnent le sommet haut de 559 m. Ici encore, la vue est superbe: dus sud-est au sud-ouest (et donc de gauche à droite) nous distinguons par temps clair Mýkonos avec Dílos et Rhínia (et derrière celles-ci Náxos, Páros et Antíparos), puis Sýros (avec derrière elle Sífnos, Sérifos et Kýthnos) et l' île inhabitée de Giáros. Nous voyons aussi presque tous les villages que nous visiterons pendant cette promenade, de Koumáros par Kámbos et Chatzirádos jusqu' à Ktikádos)!
Il suffit de quelque 10 minutes pour nous retrouver en bas.

En bas, nous allons à droite (en direction de "Xóbourgo Ancient Town"), nous passons en dessous d' une chapelle blanche et, tout en descendant, nous atteignons les ruines de la ville ancienne. Après quelques minutes, nous arrivons près d' une chapelle, où nous devons prendre à droite. Nous passons maintenant à travers une gorge où il y a souvent beaucoup de vent - sur notre droite, nous avons toujours le sommet rocheux impressionnant de Xóbourgo. Le sentier est étroit et parfois envahi par la végétation, de temps en temps il y a une signalisation avec le numéro [2].

L' étroit sentier de Xóbourgo à Tripótamos.

Plus loin, le sentier passe au-dessus du village de Xinára et quelque  18-20 minutes après notre départ de Xóbourgo nous arrivons encore à un carrefour en T: à droite, un panneau indique la direction de Xinára, mais nous allons à gauche. Un peu plus loin, nous débouchons sur le terrain de la fromagerie de Tripótamos, puis sur la route asphaltée.

Nous traversons la route et, de l' autre côté, un peu vers la gauche, nous découvrons un beau sentier qui nous mènera directement à Chóra. Après 6 minutes, nous traversons un pont étroit, avec une belle source à gauche et en bas, puis nous atteignons une bifurcation. Nous y allons tout droit en tenant un peu à droite et nous montons un peu. Après 4 minutes nous passons en dessous de la ligne électrique à haute tension - à partir d' ici, nous descendrons presque continuellement, pendant 50 minutes, pour arriver enfin à Chóra.

Après quelque 10 minutes nous arrivons près de la chapelle d' Agia Xéni - vous êtes peut-être déjà passé près de ce carrefour. Le très beau sentier à droite descend vers Ktikádos et Chatzirádos; tout droit, notre sentier continue vers Chóra. A partir de la belle terrasse nous découvrons une vue magnifique sur le promontoire où se trouve la ville de Tínos, avec à côté le vieux port. A gauche, nous voyons Mýkonos avec la petite Dílos, plus loin Náxos et Páros. Souvent, il y a ici beaucoup de vent, et il vaut sans doute mieux de se reposer un peu à l' intérieur de la chapelle.

Nous continuons notre descente sur le beau et ancien monopáti, qui nous ramène facilement à Chóra. Après 8 minutes, nous suivons un court instant un chemin de gravier, mais 20 m plus loin, nous retrouvons à gauche le vieux sentier qui date encore du temps des Vénitiens. Pendant la longe descente, nous obtenons graduellement une très belle vue de Tínos, dans la douce lumière de la soirée. 

Chóra, sous le soleil du soir.

Juste avant d' atteindre la route asphaltée, le pavement plus récent commence; de l' autre côté de la grande route, nous continuons tout droit, en tenant à gauche sur le chemin pavé. En allant toujours tout droit, nous arrivons facilement près du port, mais nous pouvons aussi prendre à gauche dans la première rue assez large. Plus loin, nous tournons à droite dans la Leofóros Megalocháris, pour arriver en toute beauté dans le centre ville près du port de plaisance.

La Leofóros Megalocháris, qui mène à l' église principale.

Après cette promenade assez courte, ce n' est peut-être pas une mauvaise idée de visiter l' église principale de Tinos. Nous pouvons l' atteindre en prenant à gauche dans la large avenue qui mène vers cette grande cathédrale. 

La Panagía Evangelístria.

Un détail de la Panagía Evangelístria.

L' église a été bâtie à l' endroit même où a été trouvée une vieille icône de la Vierge , le 30 janvier de l' année 1823. L' église était le premier grand bâtiment de la Grèce indépendante. Les proportions en sont très élégantes et le parvis, recouvert de petits cailloux, est assez remarquable. Remarquez aussi comment les restes de l' ancien temple de Diónysos ont été incorporées dans les murs de l' église. A l' intérieur nous pouvons admirer l' icône elle-même ainsi qu' un grand nombre d' ex-voto des croyants. 

L' intérieur de la Panagía Evangelístria.

Après votre visite, vous retournez sur vos pas dans la large avenue et ainsi vous arriverez dans le centre  de la ville, près du port.


Pour une version
du texte en une colonne
vous pouvez cliquer ici.