Kechrovoúni - Mountádos - Sberádos - Tripótamos - Xóbourgo - Karyá - Tzádos - Kechrovoúni

Appréciation: Cette randonnée circulaire part près du monastère de Kechrovoúni et décrit un cercle en passant par quelques villages magnifiques, pour retourner finalement jusqu' au monastère. Le grand monastère de Kechrovoúni est très impressionnant, mais aussi les sentiers et les vues sont vraiment splendides. 
Toute la promenade est très bien signalée avec des petites plaquettes blanches et rouges [3] et mérite ***.
[Mise à jour par Raymond le 13 septembre 2014 et le 27 avril 2016.]

Attention: plusieurs correspondants m' avaient déjà signalé que le trajet entre Xóbourgo et la chapelle d' Agios Spyrídonas , dégagé en 2009, était de nouveau envahi par la végétation et même impassable en 2011 et 2012! Nous l' avons nous-mêmes constaté le 4 octobre 2013 et le 13 septembre 2014. Un tronçon d' une dizaine de minutes était totalement obstrué par des ronces - il est possible de se frayer un chemin à côté du sentier, mais ceci rend la randonnée beaucoup moins attrayante.
Une alternative pourrait être de ne pas retourner sur ses pas après la visite de Xóbourgo, jusqu' au carrefour en T (point 1h06), mais de continuer jusqu' au monastère d' Iera Kardía, pour y poursuivre sur la route asphaltée à droite. Après 1 km, on peut ensuite prendre à droite pour arriver près de la chapelle d' Agios Spyrídonas - on peut y reprendre la promenade [3] vers Karyá... Voir la carte!
Au printemps 2016, nous avons en outre constaté que le trajet entre le monastère et Mountádos était moins entretenu, avec en plus quelques barrières très difficiles, et surtout que le sentier, juste avant d’ arriver au lavoir de Sberádos (point (0h34) ci-dessous) était complètement obstrué par des buissons épineux!

Durée: La première partie de cette randonnée passe par Mountádos et Tripótamos et mène jusqu' au pied de Xóbourgo - cela demande environ 1h05 en temps effectif de promenade (TEP).
Le détour éventuel pour monter jusqu' au sommet de Xóbourgo ne prend que 35 minutes, toujours en TEP.
La seconde moitié passe par Karyá et Tzádos et arrive près du monastère après encore 1h10. Le temps effectif se monte donc au total à environ 2h15 - sans compter l' ascension jusqu' au sommet de Xóbourgo.
Mais le temps total (TTP) peut, comme cela est souvent le cas, se monter au double ou même plus, surtout si vous montez jusqu' au sommet. Notre promenade à nous a duré de 11h à 16h30, entre autres à cause d' une longue visite du monastère.

Description de l' itinéraire: [Il y a des bus qui assurent le trajet de Chóra à Falatádos, en passant par Kechrovoúni; mais puisque cette promenade est circulaire, il est peut-être préférable de se rendre jusqu' au monastère par ses propres moyens.]

Le grand monastère de Kechrovoúni.

Le mieux est de prendre tout son temps pour visiter d' abord le monastère.
Ce couvent de femmes est un vrai village, avec plusieurs églises: il y a l' église de la Zoödóchos Pigí (la Source qui donne la vie), avec la date de 1760 sur une pierre, et il y a surtout l' église de la Kimísis tis Theotókou (L' Assomption de la Vierge), avec une très belle iconostase du 16ième siècle, originaire de Constantinople. Et puis, il y a l' église en l' honneur de la sainte Pelagía - on y conserve son crâne. C' est cette nonne qui le 23 juillet 1822 a appris, dans une vision de la Vierge, où était enterrée la célèbre icône, qui est maintenant vénérée par tant de pèlerins dans la Panagía Evangelístria à Tínos-ville. 
En face de ces églises, il y a un vrai village, avec de nombreuses ruelles et kamáres (passages voûtés)
Il y a encore quelques nonnes; le monastère est ouvert de 7h à 13h30 et de 16h15 à 19h15.

 

Quelques cours dans le monastère de Kechrovoúni.

La cellule de la nonne Pelagía.

    

Des ruelles dans le monastère, qui est au fond un vrai village.

Dans l' avant-cour, il est agréable de pique-niquer: il y a des bancs et 3 eucalyptus, il y a un robinet à eau et il y a aussi quelques boutiques où des marchands vendent des herbes et de bonnes figues sèches.
Nous y avons une belle vue sur quelques îles: tout à fait à droite, nous voyons l' île inhabitée de Giáros avec derrière elle Kéa - au milieu, il y a Sýros avec derrière elle les îles de Kýthnos, Sérifos et Sífnos, et tout à fait à gauche, nous voyons encore Páros et Antíparos. Sur la route devant le monastère, nous jouissons d' une vue splendide sur Chóra, Tripótamos et Xóbourgo! 

(0h00) Nous partons sur la route asphaltée, où nous prenons le sentier qui descend, un peu à gauche - il y a un panneau en bois (Mountádos 15’ / Tripótamos 45’) et, à partir d' ici, toute la randonnée est balisée avec les plaquettes rouges et blanches [3].

Le panneau qui indique le début de la promenade [3] vers Tripótamos.

Le sentier descend en direction de Mountádos.

Après un peu moins de 3 minutes, nous débouchons sur une autre route asphaltée, mais le beau sentier continue presque en face [3]. Nous descendons par une barrière construite avec une portière de voiture et nous virons à droite - la descente est parfois assez raide. Plus loin, il y a encore une barrière difficile et nous virons encore à droite. Devant nous, nous avons une très belle vue sur la colline de Xóbourgo, avec à gauche Tripótamos - en dessous de nous, le clocher de Mountádos est tout juste visible.

(0h08) Après encore 5 minutes, nous atteignons un sentier transversal: à droite, il y a le sentier que nous allons suivre pendant notre retour (il y a la marque [3]), mais à présent nous allons à GAUCHE, et 10 mètres plus loin à DROITE [3]. Un bel escalier nous fait arriver en 3 - 4  minutes jusqu' à la route asphaltée, près du village de Mountádos – ici encore, il y a une barrière presque infranchissable. Nous y voyons un panneau en bois et un [3], qui indiquent la direction de Kechrovoúni.

Le splendide escalier qui monte de Mountádos vers le monastère de Kechrovoúni.

Nous allons encore à gauche pour quelques instants, puis nous tournons brusquement à droite ([3] et panneau Tripótamos 30' / Xóbourgo 1 heure). Nous suivons une pente pavée et nous entrons ainsi dans le village, en passant par un petit arc à gauche d' une chapelle. Un peu plus loin, nous tenons à gauche et nous descendons jusqu' à côté de la première église.

Une église à Mountádos.

Nous passons l' église et immédiatement, nous descendons encore à gauche, puis nous continuons à droite [3] sous un platane.

[Juste avant ce platane, vous pourriez peut-être vous asseoir quelques moments sur la terrasse à gauche, pour admirer la belle façade derrière vous.
Sous cette terrasse, il y a aussi deux belles sources...]

Une façade esthétique à Mountádos!

Plus loin, nous passons à côté de 2 chapelles avec leur tourelle bleue typique. Nous suivons la rue pavée ou des escaliers pendant 3-4 minutes, puis nous passons encore par une kamára à gauche d' une chapelle et nous quittons le village sur de nombreuses marches.

(0h20) Hors du village et en bas, nous virons à gauche [3] à côté d' une grille bleue; nous traversons un petit pont et nous tenons encore à gauche [3] sur un petit chemin. Nous passons par une large barrière et puis, il faut faire attention: après 30 mètres, il y a sur notre droite un sentier qui monte, à droite d' un muret et à côté d’ une conduite d' eau [3]. Très vite, nous avons une très belle vue sur Mountádos avec tout en haut le monastère - c' est notamment le cas au moment où nous passons à peu près sur le toit d' une étable, avec deux alónia en bas à gauche.

 

Mountádos et le monastère de Kechrovoúni - avec à gauche des alónia doubles...

Le beau sentier vire lentement à droite, et près d' un sentier obstrué par la végétation, nous tenons à droite pour rester sur le sentier principal (marques rouges). Nous traversons la crête et Mountádos disparaît derrière nous. Un peu plus tard, quelque 10 minutes après notre départ de Mountádos, nous prenons un sentier à droite (marque rouge). Le sentier court tout droit vers Xóbourgo, avec le village de Tripótamos à gauche devant nous. Remarquez aussi les 5-6 chapelles sur la pente de Xóbourgo!
Nous tenons à droite et encore 2-3 minutes plus loin, nous tenons à gauche, près d' une étable (2 fois [3] + marque rouge) et nous descendons ainsi jusque près d' un pont en béton, avec à droite une belle source avec lavoir (panneau "Xinári Sberádou"). Attention: au printemps 2016, juste avant le lavoir, le sentier était complètement obstrué par des buissons épineux!!

La source et le lavoir, juste avant d' entrer à Sberádos.

(0h34) Nous traversons le pont [3] et nous remontons sur un petit chemin bétonné, puis pavé - et nous arrivons dans le hameau de Sberádos.

[Le sentier qui commence à gauche, tout de suite après les premières maisons, conduit finalement jusqu' à Chóra - voir la promenade Chóra - Kechrovoúni - Sberádos - Chóra).]

Nous continuons de suivre le sentier principal et nous virons à droite: nous passons à côté de la petite église, et nous y poursuivons à gauche, sur une pente bétonnée (panneau Xóbourgo + [3]). Le chemin en béton court tout droit vers Tripótamos et passe en dessous de l' école communale abandonnée.

(0h40) Nous descendons vers un petit pont [3], avec sur notre gauche le xinári (lavoir) de Tripótamos (belle inscription 1853), et nous montons un escalier de 60 marches; nous traversons des kamáres et nous arrivons à côté de l' église.

La belle inscription sur le xinári de Tripótamos.

L' église de Tripótamos.

Près de l' église, nous tenons à droite, nous continuons tout droit pour passer par 2 kamáres, puis nous allons à droite par un long kamára. Nous tenons ensuite à gauche pour traverser un autre kamára long et  haut. Nous virons à droite, mais nous prenons immédiatement à gauche à travers encore un long kamára [3). Nous montons 3 marches à droite et nous traversons vers la gauche un quatrième kamára long.

    

Quelques kamáres magnifiques à Tripótamos.

Nous passons ainsi à côté de la "traditional lodgings Crossroads inn".

(0h44) Nous arrivons devant un vieil escalier, mais nous allons à GAUCHE et nous passons à gauche d' une belle source avec lavoir (avec la date 1793). En prenant quelque repos ici, sous l' arcade du lavoir, nous pouvons encore voir le monastère!
Nous montons jusqu' à la route asphaltée, où nous allons à droite. Dans le virage, nous voyons devant nous un sentier qui conduit vers Xóbourgo, mais nous ne le prenons PAS. Nous continuons de suivre la route, jusque avant la fromagerie (tyrokomío). 

[A gauche, un très beau sentier mène vers Chóra - voir la randonnée Falatádos - Xóbourgo - Tripótamos - Chóra.]

Nous allons à DROITE, juste avant l' entrée de la fromagerie (panneau Xóbourgo 35'): le sentier descend pendant quelques moments [3], puis il remonte. Nous poursuivons sur un beau monopáti pavé qui court droit vers les 2 moulins sur la crête.

Le sentier entre Tripótamos et Xóbourgo.

Nous descendons de nouveau [3] et nous arrivons à un carrefour, où il faut faire attention: tout droit, le sentier continue vers Xinára, mais nous devons aller à DROITE [3].

(0h55) Nous montons lentement, droit vers la colline de Xóbourgo, avec sur notre gauche une très belle vue sur toute la vallée: à gauche, nous voyons Kámbos avec Tarampádos, plus haut; au milieu, il y a Kómi, et sur le flanc de droite, nous voyons Loutrá avec au-dessus de ce village Krókos; Xinára se trouve tout à fait à droite, beaucoup plus près.

(1h03) Le sentier facile arrive après 8 minutes sur un col où souvent il y a pas mal de vent: devant nous et à droite, nous voyons 3 chapelles avec leur tourelle bleue. Juste avant une chapelle, le sentier [2] vient de gauche (panneau), mais nous continuons tout droit - les promenades [2] et [3] suivent pour quelque temps le même itinéraire. Nous arrivons à une bifurcation en T, où les deux promenades tournent à gauche (panneau "Ancient town Xóbourgo") - le sentier de droite vient de Tripótamos, nous l' avons vu tantôt... 

    

Les promenades [2] et [3] courent tout droit vers Xóbourgo.

Le sommet impressionnant de Xóbourgo.

Nous montons de nouveau [2], avec une vue splendide sur la large vallée qui se trouve en dessous du monastère de Kechrovoúni - sur notre droite, il y a aussi quelques fouilles. 

(1h06) Un peu plus loin, nous arrivons à un large carrefour en T: la promenade [2] continue tout droit, tandis que nous devons aller à DROITE [3].

[Si vous voulez visiter le site de Xóbourgo, il faut bien sûr continuer tout droit - mais après, il faudra retourner sur nos pas jusqu' ici.

Si nous continuons tout droit, nous montons encore, tout en virant à droite du rocher, qui est couronné de ruines.
Ainsi, nous parvenons en dessous d' une chapelle blanche et un peu plus loin surgit le grand bâtiment du monastère d' Iera Kardía (le Sacré Coeur). A gauche, un sentier conduit à la petite église - un endroit agréable pour pique-niquer, à cause du panorama fantastique, mais aussi à cause du fait qu' on s' y retrouve à l ' abri du vent...
Le paysage est verdoyant et grandiose, avec une vue sur Falatádos à gauche devant nous et jusqu' à Chóra à droite. Les îles qui se trouvent devant nous sont: à gauche, Mýkonos avec les îles plus petites de Dílos et de Rhínia, plus loin de nous et vers la droite Náxos et puis Páros.

Nous retournons de la petite église vers le sentier principal, que nous suivons vers la gauche. Juste avant d' atteindre les deux églises, un panneau indique à gauche la direction du Kástro - nous nous trouvons ici à une altitude de 440 m et la montée vers le sommet de Xóbourgo, haut de 559 m, est assez facile.

Déjà après 3 minutes nous atteignons quelques restes; après 8 minutes, nous parvenons jusqu' aux ruines du kástro vénitien. Le nom de Xóbourgo vient d' ailleurs de l' italien Sobborgo (= faubourg, ville fortifiée). On y a trouvé également les restes de bâtiments beaucoup plus anciens, entre autres de l' ancienne ville de Tínos, fondée vers 1000 av. J.-C. Pendant les excavations, on a aussi trouvé des figurines géométriques et archaïques.

Vue vers le sommet de Xóbourgo.

Le sentier continue de monter, avec des escaliers, jusque près de la croix, érigée en 1931, et des antennes qui couronnent le sommet haut de 559 m. Ici encore, la vue est superbe: du sud-est au sud-ouest (et donc de gauche à droite) nous distinguons par temps clair Mýkonos avec Dílos et Rhínia (et derrière celles-ci Náxos, Páros et Antíparos), puis Sýros (avec derrière elle Sífnos, Sérifos et Kýthnos) et l' île inhabitée de Giáros. Nous voyons aussi beaucoup de villages, comme Koumáros, Kámbos, Chatzirádos ou Ktikádos)!

Il suffit de quelque 10 minutes pour nous retrouver en bas; nous retournons à droite, jusqu' à la bifurcation, où nous poursuivons notre promenade à GAUCHE.

Le détour vers le sommet de Xóbourgo ne dure en TEP que 18 minutes (l' aller), pour le retour il faut compter 15 minutes.]

(1h06) Nous reprenons le cours de notre randonnée et nous allons donc à DROITE (en venant de Tripótamos!). Nous poursuivons plus ou moins à plat, avec sur notre gauche un vrai mur cyclopéen et sur notre droite les restes de maisons. Le sentier herbeux est facile et poursuit entre des terrasses négligées. Lentement, la ville de Chóra apparaît sur notre droite, surgissant de derrière une colline; dans la mer nous voyons, à gauche, Dílos et Rhínia, à droite l' île de Sýros.
La montée est assez raide et le sentier est parfois envahi par la végétation: nous voyons surgir devant nous les villages de Falatádos et de Stení, avec derrière eux  le haut sommet du Tsikniás. A droite, nous voyons les villages par lesquels passe notre randonnée: Karyá (coupole bleue) à gauche, Tzádos (en dessous de la colline avec l' antenne), puis Mountádos et, tout à fait à droite, Tripótamos, encore invisible...

(1h18) Le monopáti court tout droit vers Falatádos, mais juste avant que nous atteignions un tronçon encaissé, après encore 4-5 minutes très belles, nous ne pouvons plus continuer sur le sentier: quoiqu' il ait été nettoyé en 2009, le passage est maintenant devenu impossible.
Si vous voulez continuer, il faut se frayer un passage vers la gauche, pour passer sur le champ, où l' on peut passer par une petite barrière pour atteindre la route asphaltée.

[C' est ici que nous pourrions arriver, si nous voulons éviter ce trajet obstrué et si nous passons donc par Xóbourgo et le monastère d' Iera Kardía...]

Un spectateur silencieux...

Nous suivons cette route à droite, nous débouchons sur une route plus large et plus loin, à côté d' une source romaine, encore sur une autre route - et à chaque fois, nous prenons à droite. Nous arrivons ainsi à côté d' une barrière double (écriteau "Agios Spyrídonas"), derrière laquelle une petite route conduit vers la chapelle. Nous passons par une petite barrière sur la gauche et nous suivons le chemin; au bout, il y a encore une barrière en fer à béton, puis nous poursuivons jusqu' à gauche de la bâtisse devant nous, où nous retrouvons un sentier délaissé.

(1h33) Nous passons à gauche de la chapelle d' Agios Spyrídonas, nous allons tout droit ([3] sur un poteau) et nous descendons vite, en passant par un bois de pins. Nous descendons un escalier [3] et nous débouchons sur un chemin pavé, à gauche de la belle église à la coupole bleue de Karyá.

Karyá.

Nous descendons la route pavée vers la gauche, en direction de l' église blanche d' Agios Elefthérios, puis nous prenons l' escalier blanc à GAUCHE de cette église [3].
Après l' ascension de l' escalier, le vieux monopáti continue à plat ou en montant légèrement, à côté d' un haut mur et sous quelques noyers. Nous passons à côté d' une source et nous voyons déjà l' église de Tzádos, en haut devant nous.
Arrivés près d' une barrière en fer à béton et sous un mûrier, nous allons brusquement à droite, mais un peu plus loin, nous tenons bien sûr à gauche. Nous montons des marches, nous suivons un tronçon à plat sur un sentier de terre qui passe sous des platanes, et nous nous arrivons près d' un lavoir (avec la date 1904) [3].

(1h46) Un magnifique escalier nous fait arriver en haut, à Tzádos, où nous allons à droite [3]; très vite, nous laissons le village derrière nous. A un carrefour sous un magnifique platane, nous continuons tout droit tout en montant sur un petit chemin bétonné ([3] sur un poteau). Un peu plus d' une minute après, dans un virage du chemin, nous poursuivons tout droit sur un petit chemin pierreux [3] - nous voyons Karyá, Xóbourgo et Tripótamos sur notre droite, et aussi la chapelle élégante d' Agios Panteleïmonas.



Vue sur Karyá et Xóbourgo.

(1h51) Après encore 3 minutes, nous arrivons à droite d' une chapelle (un agréable endroit pour pique-niquer!), où nous continuons tout droit, sur un sentier à gauche d' un muret [3]. Le monopáti poursuit entre des murets, nous tenons à gauche un peu plus loin et nous poursuivons et "en balcon" au-dessus de la vallée. Le sentier a été dégagé récemment, mais néanmoins, il est parfois encombré et nous devons passer par 2-3 barrières en fer à béton.

Le sentier entre Tzádos et Mountádos et le monastère a été dégagé...

(2h04) Après 13 belles minutes, nous passons juste en dessous du monastère et au-dessus de la tour de l' église principale de Mountádos. Un peu plus loin, nous passons à travers une troisième barrière en fer à béton - notre sentier est maintenant assez large et nous procure une belle vue en direction de Chóra.

(2h06) Attention: ne dépassez pas le sentier qui monte à gauche vers le monastère: il y a un clair marquage [3]  - si vous voyez, 20 mètres plus loin, le sentier qui descend à droite vers Mountádos, vous êtes allé trop loin...
Le cercle est fermé maintenant: nous montons pendant 6 minutes encore, jusqu' à la route asphaltée. Presque en face, nous voyons l' escalier, la suite de notre ascension [3]. Encore un peu moins de 4 minutes, et nous revoilà en haut, sur la route asphaltée, près du monastère et notre point de départ. (2h16)


Pour voir la version
de ce texte en une colonne,
vous pouvez cliquer ici.