Tarampádos - Smardákitos - Perástra - Loutrá - Kámbos - Chatzirádos - Ktikádos - Chóra

Appréciation: Cette promenade est une variante de la promenade Tarampádos - Smardákitos - Perástra - Krókos - Agápi - Voláx. En effet, si vous avez déjà visité les villages d' Agápi et de Voláx, vous pouvez opter pour une excursion qui vous mène du beau village de Tarampádos, fameux pour ses splendides pigeonniers, vers Perástra et Loutrá; à partir de Loutrá vous pouvez retourner à Chóra en passant par Kámbos et Ktikádos. Cette promenade mérite encore les ***.

Durée: Le trajet de Tarampádos à Perástra prend un peu moins d' une heure (en temps effectif!). Il ne faut que 35 minutes pour aller de Perástra jusqu' à Loutrá. Ensuite, il faut encore 35 minutes pour arriver à Kámbos, 30 minutes jusqu' à Ktikádos et un peu moins d' une heure pour retourner à Chóra. Tout ceci fait un total de 3h40 comme temps effectif de promenade – mais, comme d' habitude, il faut compter à peu près le double, si vous voulez vous promener en toute tranquillité à Tarampádos, si vous voulez pique-niquer à votre aise, par exemple près de l' église de la Sainte Anna entre Perástra et Loutrá et si vous voulez vous reposer de temps en temps, par exemple dans la très belle taverne Drosiá à Ktikádos - voilà encore une belle et longue journée en perspective. 

Description de l' itinéraire: [Hors saison, il faut un taxi pour arriver à Tarampádos.]

(0h00) Sur le terrain de parking du village, nous descendons l' escalier et nous allons à droite en direction de l' église; nous traversons quelques passages voûtés, puis un panneau de signalisation "Peristeriónes" (= Pigeonniers) nous envoie à gauche. Nous descendons donc à gauche, et peu après nous allons encore à gauche; nous virons à droite entre des murs, puis nous poursuivons de nouveau à gauche, nous descendons des escaliers et nous découvrons devant nous une petite église avec une aiguille bleue. De la terrasse à côté de l' église, nous avons une très belle vue sur la paysage, avec ses pigeonniers typiques.

Les pigeonniers tout autour de Tarampádos.

[Si vous ne retournerez plus à Tarampádos et si vous voulez découvrir d' autres pigeonniers, vous pourriez faire un petit détour: retournez sur vos pas depuis l' église et prenez le sentier 10 m plus loin à droite. Le sentier est rocheux, passe à côté d' un petit étang, plus loin à côté d' un beau lavoir avec une source - et un peu plus loin encore, vous découvrez une très belle vue sur quelques "peristeriónes" très beaux.

Encore des pigeonniers...

Vous continuez encore un peu pour découvrir le pigeonnier double, qui est merveilleusement décoré, puis vous retournez jusqu' à l' église à la flèche bleue...]

Un très beau pigeonnier double...

Nous poursuivons jusque près de la petite église: de l' autre côté de la terrasse qui entoure la petite église, il y a à droite un escalier qui descend; tout de suite nous allons à gauche pour descendre dans la vallée par un escalier en pierre et en béton. Nous traversons un petit pont, nous montons et virons à droite sur un beau sentier.
Le sentier est un peu couvert par la végétation; après quelques minutes, nous n' allons PAS à gauche, mais nous continuons tout droit (marque bleue et rouge). Nous passons juste à côté d' un beau pigeonnier, puis nous poursuivons encore quelques minutes, jusqu' à une bifurcation. Nous y montons à gauche (marque rouge et bleue), mais peu après nous tenons à droite. Nous passons en bas d' une petite église et d' une ruine d' une tour, puis nous descendons assez brusquement pour aboutir par un escalier en maçonnerie sur la route asphaltée.

(0h10) Nous suivons cette route un court moment à gauche, mais nous prenons immédiatement l' escalier à droite (marque rouge); un peu plus loin, nous tournons à gauche en direction du village de Smardákito. Le sentier est encore envahi par la végétation, nous descendons un escalier avec une conduite d' eau à côté de nous, puis nous suivons un beau sentier qui continue à plat - il y a quelques figuiers et - au printemps - une multitude de fleurs. 

Le beau sentier entre Tarampádos et Smardákito.

(0h16) Nous débouchons sur une route bétonnée et nous montons en face l' escalier pavé pour entrer dans le village. Nous traversons quelques passages voûtés, mais après le deuxième passage, nous allons à gauche en direction de l' église. Nous passons le snack-bar ou le mezedopolío "To Katoï", puis à côté du petit square devant l' église, avec un lavoir et une source abondante.
Nous nous engageons à droite dans une large rue pavée et sortons ainsi du village - n' allez pas à gauche en haut, ni à droite dans la vallée. Après 4 minutes, nous arrivons près d' un cimetière et une petite église avec une flèche bleue. Le sentier qui part à gauche entre des murs (marque bleue) va vers Kómi - mais nous, nous n' allons PAS à gauche: nous allons un peu en bas, à gauche de l'église, et nous descendons dans la vallée en direction d' une église avec un toit rouge en une coupole bleue. Le village de Krókos se trouve sur la colline d' en face, Loutrà se trouve tout à fait à droite.

Après 2 minutes, il faut aller à gauche, et 3 minutes plus loin encore à gauche; le sentier est assez difficile à suivre et - ce qui était à craindre - encore 5 minutes plus loin, nous aboutissons dans un petit champ -  mais la route de gravier semble si proche que (une fois n' est pas coutume) nous grimpons en bas. En face nous voyons ce qui semble être une sorte de mausolée - plus tard nous verrons qu' il s' agit de l' église Sainte Anne...

Nous arrivons sans trop de difficultés sur le chemin de sable - une tentative d' aller vers la petite église blanche à droite pour franchir la vallée et arriver ainsi près de la grande église de Sainte Anne n' aboutit à rien. Dommage, il faudra faire un grand détour de quelque 35 minutes par Perástra pour arriver presque en face...!

Nous allons donc à gauche, sur le chemin de sable et nous décrivons un grand virage pour arriver au-dessus du village de Perástra. Avec quelque difficulté nous découvrons sur la droite un vieux monopáti, 15-16 minutes après notre départ sur ce chemin de sable; nous grimpons en bas de la route et en 3-4 minutes nous arrivons dans le village. Nous traversons un petit pont (il y a beaucoup d' eau dans la rivière, 30 avril 2005, la même eau qui nous a empêché de traverser il y a 20 minutes...) et avant d' atteindre l' église, nous allons à droite. 

Un sentier pavé nous conduit hors du village (marques bleues) et nous suivons donc l' autre rive de la profonde vallée du Megálos Potamós - en fait, nous retournons en direction de Loutrá. Après 8 minutes nous arrivons pour quelques instants sur un chemin de gravier, mais très vite nous poursuivons sur un sentier qui commence à gauche d' une petite barrière en métal (marque bleue). Ainsi nous parvenons, 15 minutes après notre départ de Perástra, près de l' "Aedes Sanctae Annae", l' Eglise de la Sainte Anne. Cette église catholique est entourée d' une agréable terrasse avec 7 étranges pilastres blancs. Il y a une demi-heure, nous nous trouvions en face, près de la petite église - mais l' eau était trop profonde...
Un endroit idéal pour pique-niquer! 

L' Aedes Sanctae Annae.  

Nous poursuivons pendant 10 minutes sur un beau sentier plat, une promenade très agréable. Nous arrivons à un carrefour en forme de T: le sentier de gauche (il y a une marque bleue sur le mur) monte jusqu' au village de Krókos et vous permettrait de vous promener vers Agápi et Voláx – voir la promenade alternative Tarampádos - Smardákitos - Perástra - Krókos - Agápi - Voláx.  

Le sentier dans les environs de Perástra.

Aujourd'hui cependant, nous continuons tout droit. Nous nous promenons ainsi sur un sentier plat pendant environ 10 minutes jusqu' à ce que nous arrivions à Loutrá, à droite du monastère des Jésuites. Nous nous trouvons ici à un carrefour de plusieurs sentiers: l' étroit chemin à gauche entre dans le village et pourrait nous conduire à Koumáros. Mais il faut ici prendre à droite, sur un bel escalier en pierres ([2] + panneau en bois Kámbos 35'). La descente qui suit maintenant, est très belle; après 2 minutes, nous tenons à gauche; le sentier est parfois envahi par la végétation, plus loin, il est encaissé dans le terrain en après de nouveau 6 minutes, nous traversons sur de grandes pierres la rivière qui a encore beaucoup d' eau (27 avril 2005 et 30 avril 2016) - 20 mètres plus loin, nous prenons à gauche, le sentier de droite mène vers un champ.



La traversée d' un ruiseau...

Ensuite, nous montons très vite: il y a un beau passage sous un arbre, après 3 minutes, nous tenons à gauche entre des murs et en haut, nous avons une très belle vue sur les trois villages derrière nous de Krókos, Skaládos et à droite Loutrá.
A gauche, nous voyons le haut rocher de Xóbourgo avec le village de Xinára. Un peu plus loin, nous prenons à droite sous un vieux mûrier, nous poursuivons entre des murs et nous arrivons à un terrain découvert, à côté de jardins et de quelques ruines.

Nous montons à droite entre les ruines, puis nous trouvons sur la gauche un beau sentier qui longe un haut mur (marque rouge); nous virons à gauche, nous passons tout près d’ une maison et nous continuons en haut d’ une citerne et de quelques terrasses. Nous passons encore sous un mûrier dans un enfoncement, puis nous poursuivons pas mal de temps sur un sentier qui passe sous des chênes méditerranéens penchés [2].

Le sentier entre Loutrá et Kámbos.

Attention: juste après un [2] sur un arbre, nous devons aller à DROITE près d’ un mur arrondi [2]: l’ étroit sentier monte vite entre un mur haut et un mur bas, à droite d’ une ruine et avec toujours une belle vue sur la droite.
Après encore 4-5 minutes, il faut encore faire attention: à côté d’ un mur rond, il faut prendre à GAUCHE, sur de petites marches rocheuses et en dessous d’ un arbre [2]. Après encore une montée raide, nous arrivons après 3 minutes à droite d’ une étable; nous passons en bas d’ une chapelle avec une petite flèche bleue, nous passons par une barrière en fer à béton et nous montons sur des marches rocheuses ou bétonnées jusqu’ à côté d’ une autre chapelle.

Un large sentier pavé court maintenant tout droit vers la coupole bleue de Kámbos et nous débouchons ainsi dans un virage de la route asphaltée. Nous suivons la route à droite, mais après 2 minutes, nous prenons la ruelle bétonnée à gauche, entre des murs [2]. Nous suivons la ruelle pavée à droite et à gauche, nous traversons un kamára (passage voûté) et nous allons immédiatement encore à gauche et à droite. Nous arrivons ainsi à un carrefour, juste avant la seconde église – sur le coin à gauche, nous voyons le snack bar Romantica - un peu de repos nous fera du bien…

Nous continuons dans la rue à côté du bar Romantica (donc à gauche de la seconde église), nous poursuivons jusqu' au bout du village (remarquez les belles ruelles à gauche et à droite) et ainsi nous débouchons sur la route asphaltée, près d' une cabine téléphonique et de l' arrêt des autobus. Nous suivons cette route à gauche, en direction du moulin au toit rouge. Quatre minutes plus loin, dans un virage à gauche et 50 m avant le moulin, il y a à droite un mur en béton avec une grille - à gauche de celle-ci, il y a un sentier entre des murs.

Nous descendons en direction de la coupole bleue de l' église de Chatzirádos - après 4 minutes, près d' une chapelle, nous tenons bien sûr à gauche (marques rouges) et quelques minutes après nous traversons un chemin de gravier pour continuer tout droit sur une forte pente. 

Arrivés près de Chatzirádos, nous voyons quelque 50 m avant l' église sur notre droite un large escalier - ici, nous prenons à gauche une ruelle pavée. Encore 50 m plus loin, sur une petite place à côté d' une petite tour, nous montons à gauche un large escalier et nous atteignons ainsi la route asphaltée, avec un arrêt des autobus. Nous restons sur la rue pavée à droite de la route et nous allons tout droit en direction de la ruine d' un moulin sur la colline d' en face.

La rue est d' abord bétonnée, puis elle continue avec des escaliers; elle aboutit près d' un pont que nous traversons. Ensuite, la route serpente entre des maisons disséminées, avec parfois une petite église. Nous tenons à gauche, puis à droite (marques rouges) et nous aboutissons encore sur une route asphaltée que nous suivons pendant 200 m à droite. Au bout de cette route (près d' un abri d' autobus) nous allons tout droit en prenant la rue à gauche de la grande église. Nous sommes maintenant à Ktikádos, encore un beau village; remarquez les lunettes travaillées au-dessus des fenêtres, même dans les maisons neuves. Nous passons d' abord à côté de l' Ouzéri Agnánti, puis à côté de la belle taverne Drosiá. Vous pouvez y boire un verre, tout en jouissant du beau panorama, mais ce panorama est un peu plus loin tout aussi beau - pour cela, allez à droite, pour parvenir sur le parvis de la dernière église, celle de la Panagía Megalómata (Notre Dame aux grand yeux). Remarquez le bel encadrement de la grille que vous traversez! La vue sur les terrasses verdoyantes est admirable, et dans l' église il y a de belles icônes.

Hors du village, nous nous retrouvons immédiatement sur un beau sentier, à gauche de la vallée verte. Après 3-4 minutes, nous ignorons le sentier qui descend à droite, mais nous continuons "en balcon", en direction de la chapelle loin devant nous, dans un enfoncement dans les collines en face de nous - c' est la que nous nous trouvions ce matin! Juste avant d' entamer la descente, nous distinguons très bien le bel escalier en face... Nous traversons la rivière sur un splendide pont à arc, bâti en 1859, et nous montons sur un bel et large escalier en direction de la chapelle, que nous atteignons après 5 minutes.

Le pont près de Ktikádos.

Le même pont de Ktikádos.

Nous revoilà sur la terrasse, d' où nous découvrons le promontoire où se trouve la ville de Tínos, avec à côté le vieux port. A gauche, nous voyons Mýkonos avec Dílos, plus loin Náxos et Páros. Nous allons bien sûr à droite, sur le beau et ancien monopáti, qui nous ramène facilement à Chóra. Après 8 minutes, nous suivons un court instant un chemin de gravier, mais 20 m plus loin, nous retrouvons à gauche le vieux sentier qui date encore du temps des Vénitiens. Pendant la longe descente, nous obtenons graduellement une très belle vue de Tínos, dans la douce lumière de la soirée. 

Chóra, sous le soleil du soir.

Juste avant d' atteindre la route asphaltée, le pavement plus récent commence; de l' autre côté de la grande route, nous continuons tout droit, en tenant à gauche sur le chemin pavé. En allant toujours tout droit, nous pouvons retourner à notre point de départ, mais nous pouvons aussi prendre à gauche dans la première rue assez large. Plus loin, nous tournons à droite dans la Leofóros Megalocháris, pour arriver en toute beauté dans le centre ville près du port de plaisance.

 

Pour une version
du texte en une colonne
vous pouvez cliquer ici.