Visité en 2012, 2013, 2014
en 2015

Promenades à METHANA

HOME

INFORMATIONS GENERALES

LIENS

CARTE METHANA

PROMENADES

(dernière mise à jour le 29 mai 2015

*** = très beau

**** = exceptionnel

N = nouveau en 2013
NN = nouveau en 2014
NNN = nouveau en 2015

1. Promenade [1]: Méthana (Agios Charálambos) - Stavrólongos - Agios Athanásios - Profítis Ilías et retour

2. Promenade [1b]: Méthana (Agios Charálambos) - Agios Athanásios - Profítis Ilías - cratère de Makrýlongos - Stérna Gambroú - Kaïméni Chóra ***  NNN

3. Promenade [2]: Kypséli - Stavrólongos - Profítis Ilías et retour  N

4. Promenade [3]: Megalochóri - Panagítsa - Loútses - Chionéssa - Stavrólongos - Profítis Ilías et retour ***  N

5. Promenade [3b]: Dritséïka - Agios Panteleímonas - Loútzes - Chionéssa - Stavrólongos - Profítis Ilías et retour  N

6. Promenade [4]: Megalochóri - Panagítsa - cratère de Makrýlongos - Profítis Ilías et retour ***  N

7. Promenade [4b]: Megalochóri - Panagítsa - Makrýlongos - Megalochóri

8. Promenade [5]: Megalopotámi - Agios Ioánnis - Stérna Gambroú - cratère de Makrýlongos - Profítis Ilías et retour *** N

9. Promenade [5b]: Megalopotámi - Agios Ioánnis - Stérna Gambroú - cratère de Makrýlongos - Profítis Ilías - Makrýlongos - Paleá Loutrá et retour ****  N

10. Promenade circulaire [5] + [4]: Megalochóri - Megalopotámi - Agios Ioánnis - Stérna Gambroú - Makrýlongos -  Panagítsa - Megalochóri ****  NN

11. Promenade circulaire [3] + [5]: Megalochóri - Panagítsa - Loutsés - Chionéssa - Stavrólongos - Profítis Ilías - cratère de Makrýlongos - Stérna Gambroú - Agios Ioánnis - Megalopotámi - Megalochóri ****  NN

12. Promenade [6]: Vathý - Megalochóri et retour NN

13. Promenade [7]: Vathý - Megalopotámi et retour NN

14. Promenade [8]: Kaïméni Chóra - volcan et retour

15. Promenade [9]: Megalochóri - Acropole - Agios Nikólaos - Profítis Ilías - Almýra

16. Promenade [10]: Kypséli - Oga et retour  NN

 

 

 

 


Méthana est une presqu’ île sur la côte nord-est du Péloponnèse; cette région mesure 50,16 km2 et comptait en 2001 quelque 1150 habitants. La presqu’ île est reliée à la terre ferme par un isthme très étroit.
Méthana fait partie de la commune de Trizinía dont la ville principale est Galatás, située sur la côte du Péloponnèse en face de l’ île de Póros.

Géologiquement parlant, Méthana est une région très intéressante: cette région était il y a très longtemps très volcanique et la presqu’ île ne compte pas moins de 32 vieux cratères. On peut y voir d’ anciennes coulées de lave, mais c’ est le volcan situé dans le nord-ouest, pas loin du village de Kaïméni Chóra (= village brûlé), qui est le témoin le plus spectaculaire de ce passé volcanique – on peut s' y croire dans un vrai paysage de volcans. La dernière éruption date de l’ an 230 av. J.-C.: une coulée volcanique de plus d’ un kilomètre de long a déplacé la côte sur une longueur de 500 mètres. Des écrivains comme Pausanias, Strabo et Ovide ont témoigné à ce sujet dans leurs écrits.
Le volcan de Méthana est situé sur l’ arc volcanique qui traverse la mer Egée et sur lequel se trouvent aussi les îles de Mílos, Santorin et Nísyros.
Pour plus de détails sur le volcan de Méthana, voir
http://www.volcano.si.edu/volcano.cfm?vn=212020  et http://www.volcanodiscovery.com/methana_saronic_gulf/methana_volcanoes.html

Il y a des sources chaudes à plusieurs endroits et la ville de Méthana possède encore maintenant des bains sulfureux à qui on attribue des qualités bénéfiques contre des affections rhumatismales ou cutanées.

La presqu’ île est très montagneuse, avec comme sommet le plus haut le Chelóna, qui mesure 740 mètres. Une chaîne montagneuse de 3 kilomètres de long se situe dans la partie nord-ouest de la région.

L’ histoire de Méthana a connu les mêmes péripéties que le reste du Péloponnèse: la région a par exemple connu un âge d’ or dans la période mycénienne – le Paleókastro, une acropole situé non loin du petit village de Vathý, en témoigne encore (1500 – 1300 av. J.-C.).
Les Athéniens ont bâti un long mur pour couper la presqu’ île de la terre ferme pendant la Guerre du Péloponnèse (431 – 404 av. J.-C.), un tour de force dont parle l’ historien Thycidide.
Pendant la période hellénistique, après le règne d’ Alexandre le Grand, Méthana est tombé sous le pouvoir des Ptolémées, les rois d’ Egypte : la presqu’ île a alors reçu le nom d’ Arsínoë (c’ était aussi le nom de la fille et la sœur de différents rois de la dynastie des Ptolémées).

La petite capitale de la presqu’ île porte le même nom de Méthana: il y a un petit port, une promenade assez agréable et des bains médicinaux assez connus, situés dans un grand bâtiment néo-classique.
Le village de Vathý possède lui aussi un petit port de plaisance, un mouillage favori de beaucoup de voiliers.
Il y a encore d’ autres villages comme Megalochóri, Mégalopotámi, Kaïméni Chóra
ou Makrýlongos - ils sont 13 au total.

A cause de son isolement relatif, la presqu’ île est peu touristique, quoiqu’ elle ne se trouve par la route qu’ à 2h30 d’ Athènes et à 2 heures du Pirée, par la mer.
Si on veut y aller en voiture, il faut d’ abord suivre l’ autoroute E94 à partir d’ Athènes; après avoir passé l’
isthme de Corinthe, on suit la route sinueuse mais très pittoresque qui suit les côtes du golfe saronique et qui passe non loin d’ Epidaure.
Par la mer, il y a des liaisons assez fréquentes avec le port du Pirée et les îles d’ Egine, de Póros et Hýdra – voir
www.gtp.gr

Il n’ y a pour le moment presque aucune carte détaillée de la région – il n' y a que la carte géologique de l' "Institute for Cartography" suisse, réalisée avec l' aide de Tobias Schorr, mais elle date des anneés 1991-1994, donc d' avant la construction de la route nouvelle de Kaïméni Chóra à Makrýlongos et Kypséli. Elle est en plus difficile à trouver, mais c' est sur base de cette carte que j' ai essayé de reconstituer une version adaptée, avec la nouvelle route et les promenades - voir en haut à gauche.

La région de Méthana nous peut offrir pas mal de possibilités de promenades.
Certains sentiers ont été balisés, il y a une dizaine années maintenant, avec des panneaux en bois et des symboles colorés. A présent, ces symboles sont souvent à demi effacés et certains sentiers sont devenus difficilement passables, à cause de la végétation.
A l’ initiative de quelques habitants, on est en train de dégager quelques sentiers, parfois avec l’ aide de scouts belges: ils ont par exemple débroussaillé le trajet de Megalochóri à Panagítsa, en été 2011. Pendant l’ été 2012, ils ont travaillé dans les environs du petit Profítis Ilías et pendant l’ été 2013, ils ont dégagé le sentier qui monte de Megalopotámi à la chapelle d' Agios Ioánnis. En juillet 2014, quelques autres tronçons seront dégagés et, dans le courant de l' automne 2014, quelques itinéraires seront balisés.

Ce site veut contribuer à la découverte de ces belles promenades. Le but est de reconstituer un réseau de promenades, dans lequel les sentiers les plus importants (numérotés de [1] à [9]) se croisent dans un nœud qui, autrefois, se trouvait sur le trajet des routes vers Kaïméni Chóra, le village de Makrýlongos (ou Apáno Moúska) et Kypséli, mais que je situe maintenant au pied du Profítis Ilías – ceci nous permet de changer de promenade et de suivre un itinéraire à mesure. Mais on peut aussi faire l’ aller et retour des itinéraires les plus importants, avec des points de départ à Méthana, Kypséli, Thróni (près de Dritséïka), Megalopotámi ou Megalochóri – et avec comme but le Profítis Ilías.

La situation des sentiers a été perturbée dans les années 2003-2005 à cause de la construction de la route asphaltée qui mène de Kaïméni Chóra à Makrýlongos et Kypséli; cette route a pratiquement détruit le chemin de gravier ou les sentiers qui y passaient sur une distance de presque 5 km. Pour joindre les itinéraires de ces promenades, il faut malheureusement suivre cette route sur une certaine distance. Si vous voulez donc, par exemple, continuer la promenade [1] qui vient de Méthana, vers le Profítis Ilías, il faut suivre la route asphaltée sur une distance de 500 mètres; les promenades [2] de Kypséli et [3b] de Dritséïka doivent également suivre la route pendant quelque temps.

Le but final est de dégager autant de sentiers que possible, pour arriver ainsi à un vrai réseau de sentiers qui permet au promeneur de suivre toutes les promenades sans de longs trajets sur la route asphaltée.
Pour le moment, il y a les 5 randonnées aller et retour, avec des points de départ à Méthana, Kypséli, Dritséïka, Megalochóri et Megalopotámi, et chaque fois jusqu' au Profítis Ilías - ils sont numérotés de [1] à [5], avec quelques variantes [1b], [3b], [4b] et [5b].
En plus, il y a deux promenades circulaires très belles, des combinaisons des promenades [5] et [4], et de [3] et [5].
Enfin, il y a quelques promenades plus petites, numérotées de [6] à [10]: il y a bien sûr la courte promenade vers le volcan, mais aussi deux courts trajets qui partent de Vathý et qui permettent de commencer les autres randonnées en bas sur la côte.


Depuis le 1er janvier 2004

vous êtes le visiteur n° 

 free hit counter




 

Vue générale de la presqu' île de Méthana

 

Panorama sur la ville de Méthana

Panorama sur le golfe saronique

LaLa soi-disant entrée du volcan


Kamméni Chóra a presque été enseveli sous une coulée de lave

 

La vieille chapelle de Panagítsa

 

Le monopáti de Megalochóri à Panagítsa